Alaclair Ensemble

Alaclair Ensemble
×

Alaclair Ensemble

Alaclair est une troupe postrigodon bas-canadienne zigzaguant entre Quoibec et Mourial. Moyennée par les gradués du Alaclair High, sa fin est le brizassage de fizzoules. Alaclair Ensemble, c’est pour les enfants.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • 06/16/2017 @ Limoilou en Vrac, Limoilou, QC
  • 06/16/2017 @ Limoilou en Vrac, Limoilou, QC
  • 06/30/2017 @ Festival de la Chanson de Tadoussac, Tadoussac, QC ‐ Billets
alaclair.com

Bernardino Femminielli

Bernardino Femminielli
×

Bernardino Femminielli

 

Bernardino Femminielli works in media including music, performance, poetry and film under the guise of a hyper-sexual, genderless provocateur. His work and character are a synthesis of mysticism, transgression, danger and pleasure– a detached crooner deep within a distopian discotheque. Narrating in French and Spanish, from classical arrangements to brutal Italo-disco, from heavy cosmic drone to mutant industrial: his sonic ventures reflect his adopted personas. His lyrics explore an imagined illicit paradise full of excess, drugs, bars, pleasure, darkness and companionship. Much of his poetry is arranged using the cut-up technique and is composed similarly to works of transgressive fiction. On stage, the confrontational yet intensely vulnerable performer explores the rich and dark energy of French and German cabaret– emphasizing the « total » performance where poetry, music, film, and dance coalesce.

Bernardino Femminielli performs as a solo act but is often joined on stage by musicians Pierre Guerineau and Asael Robataille from Montreal electronic projects Essaie Pas and Bataille Solaire, as well as with his side project Femminielli Noir (Jesse Osborne-Lanthier) and is a long time collaborator with Alex Zhang Hungtai (Dirty Beaches).

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • 06/01/2017 @ Hirscheneck, Basel, CH
  • 06/03/2017 @ Les Trinitaires, Metz, FR ‐ Billets
  • 06/16/2017 @ Festival Saturnalia, Milan, IT
femminielli.bandcamp.com

Alex Calder

Alex Calder
×

Alex Calder

Following the success of his debut LP, Alex Calder returns with a cassette release of home recordings and a handful of select tour dates along the east coast. Featuring the single, “Shaking My Years Away, » the 15 tracks on the release were recorded between 2013 – 2015, when Calder was in the midst of gaining huge momentum as a solo artist. BEND will be officially released on June 8, 2016. After playing in Makeout Videotape with Mac DeMarco, Alex Calder packed away his drums to perfect his songwriting. Moving back to his mother’s house, he was able to write and record his first solo efforts in 2013. The Time EP was Calder’s first release on Captured Tracks, which he followed up with Strange Dreams – his full-length debut – in 2015. It brought the focus and ambition of Alex’s songwriting to all aspects of his music, delivering an incredibly personal and intimate album that feels mature while maintaining the youthful humor that has become his trademark.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • Aucun spectacle.
alexcalder.bandcamp.com

Chocolat

Chocolat
×

Chocolat

Il y avait Chocolat, et puis il y a Chocolat.

D’abord un groupe qui bouillonnait d’une violence rock’n’roll imprévisible, Chocolat charma la critique avec un EP éponyme à l’érotisme corrosif (2007) et le bien mis Piano Élégant (2008), qui mariait romantisme alcalin et rock à la sauce yé-yé. Puis suivi Tss Tss (2014), disque dont le psychédélisme expansif et les répétitions façon kraut leur valurent une reconnaissance à l’international et de nombreuses tournées à l’étranger. Chocolat connait à présent une deuxième mue. Sur Rencontrez Looloo, le groupe délaisse les dédales exploratoires pour donner dans un hardo-franco-prog modal aux accents punks et folks.

Ceux qui écoutent les bourdonnements de l’univers l’ont depuis longtemps compris: Rencontrer Looloo, c’est quelque chose comme voir le choc du futur dans le fond d’une bouteille de Cherry Coke, quelque chose comme goûter à l’infini dans le nœud d’une pretzel.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • 05/29/2017 @ Monkey Bar, Burlington, VT w/ Bueno
  • 05/31/2017 @ Middle East Upstairs, Boston, MA w/ Bueno
  • 06/01/2017 @ Slash Run, Washington, DC w/ Bueno
chocolatmtl.com

Co/ntry

Co/ntry
×

Co/ntry

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

Spectacles à venir

  • 07/03/2017 @ One Caroline, Saratoga Spring, NY
  • 07/05/2017 @ BAR, New-Haven, CT
  • 07/06/2017 @ Baby's Alright, New-York, NY
countryband.ca

Duchess Says

Duchess Says
×

Duchess Says

Le groupe de musique Duchess Says a été mis sur pied en 2003 par quatre membres dévoués de l’Église des Perruches ondulées. Leur but était de s’assurer que l’on donne une représentation fidèle du message de la Duchesse (la perruche spirituelle) par un dialogue artistique précis. Composé de A-Claude (chant, keytar, guitare), Ismael (clavier, guitare), Phil (guitare, basse, feed-backs) et Simon Says (batterie, beats lo-fi et effets douteux), Duchess Says nous sert tout un répertoire de chansons « moog rock » excessivement imagées et livre une performance live époustouflante! Leurs influences no wave, new wave et punk se font sentir, ainsi que leur goût pour le cinéma et les arts visuels. Ouvrez l’œil, vous pourriez les surprendre jouer sur un terrain de golf, dans la vitrine d’un magasin ou en plein milieu d’un terrain vague. Le mandat artistique de Duchess Says est de saisir le rock hors de sons contexte, tout en répandant la bonne nouvelle de l’Église des Perruches ondulées.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • 07/14/2017 @ Hillside Festival, Guelph, ON ‐ Billets
  • 07/15/2017 @ Shazam Festival, Ayer's Cliff, QC ‐ Billets
  • 07/21/2017 @ Dawson City Music Festival, Yukon ‐ Billets
duchesssays.com

Freak Heat Waves

Freak Heat Waves
×

Freak Heat Waves

Freak Heat Waves second full length beams through like a soundtrack to a dark and greasy tale of a futuristic post punk band that follows their adventures through sleazy discos, underground punk venues and gleaming white art galleries. The album explores this strange world. The first single, “Design of Success” is a strange and sexy look into an alien nightclub. “Dig A Hole”, features Steven Lind’s sharp guitar riff and monotone vocals riding the skeleton of a bass line into an incendiary proto-punk guitar solo. Thomas Di Ninno’s robotic drums and retro-futuristic production make “A Civil Servant Awakening” sound like a great lost UK post punk single. The propulsive bass of James Twiddy on “Comfortable Conversation” brings to mind the endless drives of a DIY touring band. The record follows their self-released and out-of-print debut LP and extensive touring of North America on their own and with friends Viet Cong (Jagjaguwar/ Flemish Eye) and Each Other (Lefse). Freak Heat Waves calls Victoria BC home but the album was recorded and mixed over the course of a year on islands and cities and small towns across Canada.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • Aucun spectacle.
facebook.com

Heat

Heat
×

Heat

Comment décrire Heat? Un son agréable à l’oreille – même si ses musiciens n’en n’ont pas – et qui est tout aussi barbare que séduisant. Le genre de son qui se comparerait à un bon scotch pour percer les murailles, ou donner du courage. Inscrit sur les murs des cabines de toilette, gribouillé au bout d’une serviette de table ou supprimé de ton historique de recherche; Heat pourrait être l’ingrédient secret des drogues de synthèses. Heat, c’est lorsque tu es en chaleur. Mais c’est avant tout un projet musical né de quelques bedroom demos pour évoluer en un véritable groupe rock de Montréal. La question qui tue :
« Do you remember rock n roll radio ? »

Il faudrait expliquer le problème de Monty Hall; ce sera pour une autre fois.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • 07/09/2017 @ Festival d'été de Québec, Québec, QC ‐ Billets
  • 07/22/2017 @ River & Sky Festival, Sudbury, ON ‐ Billets
  • 08/05/2017 @ Osheaga, Montreal, QC ‐ Billets

Helena Deland

Helena Deland
×

Helena Deland

Les compositions d’Helena Deland sont fortement menées par l’émotion. Sa pop sincère,
accrocheuse, mais imprévisible, évite de se poser dans les zones trop achalandées. Féminines
et engageantes, les pièces qu’elle chantait autrefois seule à la guitare sont désormais
interprétées en quatuor. Cette formule permet d’entrelacer la pulsion intime de la composition et
la création de paysages sonores riches et oniriques.
Il y a un moment qu’Helena accumule subtilement des chansons. Son intérêt grandissant pour
les mots et la littérature allié à sa tenue de journal quotidienne ont modelé son écriture en un
tout toujours plus mature et cohérent. Naturellement pudique, c’est au fil des rencontres et des
collaborations que ses oeuvres se sont rendues aux oreilles attentives du public.
Originaire de Québec, c’est lorsqu’elle s’installe à Montréal que son amour pour la chanson se
matérialise. Après avoir prêté sa voix à quelques projets dont ceux de Cri, Ludovic Alarie et Men
I Trust, c’est à l’automne 2015 qu’elle entre en studio pour enregistrer son premier album, un
EP de quatre titres intutilé Drawing Room, réalisé par Jesse Mac Cormack.

Spectacles à venir

  • 06/29/2017 @ Union Pool, Brooklyn, NY w/ Luke Temple
  • 07/08/2017 @ Théâtre Maisonneuve, Festival de Jazz, Montréal, QC ‐ Billets
  • 07/21/2017 @ Dawson City Music Festival, Yukon ‐ Billets
facebook.com

Hoan

Hoan
×

Hoan

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

Spectacles à venir

  • 06/23/2017 @ Ottawa Jazz Festival, Ottawa, ON
  • 07/29/2017 @ Monarch Tavern, Toronto, ON w/ Co/ntry
Hoantheband.com

Jerusalem In My Heart

Jerusalem In My Heart
×

Jerusalem In My Heart

Radwan Ghazi Moumneh, alongside fellow Montreal artist Charles-André Coderre, returns with If He Dies, If If If If If If, a second full-length album from his acclaimed Jerusalem In My Heart (JIMH) project, conceived and recorded in his dual homes of Montréal and Beirut.

Known for his production and engineering work with artists as diverse as Matana Roberts (all three chapters of her Coin Coin recordings to date), Mashrou’ Leila, Ought, Eric Chenaux (with whom he also released a collaborative album for the Grapefruit Records Club) and Suuns (with whom he also released a collaborative album on Secretly Canadian in spring 2015), Moumneh has been firing on all cylinders over the past few years. He has brought JIMH to mesmerized live audiences in Canada, Europe and the Middle East since the release of his first album in 2013, following many years during which the project was a strictly Montréal-based live/theatrical happening. While JIMH continues to expand to include a larger cast of players for select engagements and commissions, the group is currently an immersive and performative audio-visual duo at its core, with Moumneh responsible for all sound/composition and Coderre creating 16mm visuals and live projections/installations.

Moumneh expands his compositional palette on If He Dies, If If If If If If, exploring new deconstructions and juxtapositions of both traditional and popular Arab musical currents, with an album that oscillates between powerfully emotive vocal tunes and instrumental works that primarily make use of Radwan’s expressive acoustic playing on buzuk as a point of departure. One of Moumneh’s finest melismatic a cappella vocal performances opens the album, followed by the uncharacteristically literal-titled “A Granular Buzuk”, where said instrument is processed, re-sampled and otherwise disrupted through Radwan’s real-time custom signal patches. “7ebr El 3oyoun” follows with languidly plaintive vocals set against a gradually accelerating riff underpinned by hand percussion, and Side One closes with a scabrous white noise intervention wherein the entire audio mix is fed through a contact mic placed in Radwan’s mouth. Moumneh continues to channel his love for Arabic pop and Casio/cassette culture on the silky lo-fi dance of “Lau Ridyou Bil Hijaz?” which opens Side Two, then pays homage to the until-recently-exiled Kurdish poet and singer Sivan Perwer on the traditional-minded, unadorned folk tune “Ta3mani; Ta3meitu”. The album closes with a tour-de-force drone piece built from Bansuri flute (performed by guest player Dave Gossage), and a delicate acoustic number set against the sound of waves recorded on a beach in Lebanon. (Song titles employ the transliterative characters used in Arabic phone texting).

Coderre’s creation of the album artwork involved re-photographing images on 16mm film and then developing that film with bespoke chemical treatments of his own discovery and invention; the cover images result from this entirely hand- made and analog process. The album art is also an extension of the JIMH raison d’etre: the pursuit of innovative reciprocal relationships between celluloid film and live music performance, and the preservation of and experimentation with manual photographic methods and materials amidst a culture/tech industry that encourages the obsolescence of celluloid.

If He Dies, If If If If If If is an adventurous, scrupulous, impassioned and highly original work of modern contemporary Arabic music and a gratifying sign that Jerusalem In My Heart is situating itself in recorded works with the same thoughtful and dynamic intensity previously accessible only in live performances. (Needless to say, JIMH continues to be a must-see live act as well).

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • 09/16/2017 @ Zaricot, Saint-Hyacinthe, QC
  • 09/23/2017 @ Pantoum, Québec, QC
  • 09/27/2017 @ General Assembly, Ottawa, ON
jerusaleminmyheart.com

KNLO

KNLO
×

KNLO

KNLO alias Akena Okoko (aussi connu sous le nom de KenLo Craqnuques) est un rappeur et compositeur originaire de la veille capitale, via St- Narcisse et le Congo. On a pu l’entendre au coeur de plusieurs collectifs dont Movezerbe, K6A, Alaclair Ensemble, ainsi que dans une quinzaine de projets instrumentaux. Maintenant installé dans Hochelaga depuis quelques années, il est l’une des figures les plus influentes de la scène hip- hop québécoise. Navigant entre les époques au niveau des beats, KNLO livre avec Long Jeu son premier album rap solo, une galette qui aborde les thèmes de la pauvreté, de la richesse et de la guérison collective.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • 07/22/2017 @ Le Festif, Baie St-Paul, QC ‐ Billets
  • 07/29/2017 @ Parc Leroux, Lasalle, QC
  • 07/29/2017 @ Grosse Lanterne, Béthanie, QC ‐ Billets

Marie Davidson

Marie Davidson
×

Marie Davidson

From the prolific cultural epicenter of Montreal, Marie Davidson has emerged as one of the foremost electronic artists working in contemporary pop today. As a long-time member of Essaie pas (DFA Records, Teenage Menopause) and DKMD (Giallo Disco Records, Fur Trade Recordings), Davidson has had the opportunity to hone her many talents. She has been participating in the city’s vibrant experimental community for much of her adult life. However, in 2012 she began to unveil compositions under her own name, revealing a solo artist who possessed the combined confidence and vulnerability required to write, produce and perform unaccompanied. Davidson’s intimate solo work is embodied through a host of synthesizers, sequencers and drum machines which coalesce in synchronized harmony, punctuated by vocals, half sung, half spoken in both French and English. She masterfully shapes the overall mood, themes, emotion, expression and intensity of her work, which gives the final result a distinctive, cinematic quality. Her live sets are energetic, built for dancing, as audiences become immersed in hypnotic rhythms, absorbed by the tightly sequenced bass lines and engaged by her vocal delivery. Not only will she will spin you a tale, her music will immerse your soul in haunting images of sweet anxiety and glamorous sensuality.

In the last two years Marie Davidson has caught the attention of the press by releasing “Perte d’identité” (Weyrd Son Records 2014) followed by “Un autre voyage” (Holodeck Records 2015). Both albums have been acknowledged for their unique blend of upbeat and ambient material. She is now about to release her first fully dance floor oriented piece of work on the distinguished label Cititrax (the division of Minimal Wave records which focuses on new contemporary music). As a solo performer Davidson has played internationally renowned festivals such as SXSW (Austin), MUTEK (Montreal), OUTLINE (Moscow), OBEY Convention (Halifax), City Of A Thousand Suns (Fort Gorgast, Germany), Phénomena (Montreal) and Pop Montreal. She has also toured Europe four times and twice in the U.S. Demain est une autre nuit, the latest release of her duo Essaie pas was on the long list for the Polaris Music Prize of 2016.

Marie’s latest solo album, “Adieux Au Dancefloor” came out on Cititrax in October 2016 and received critical acclaims from Pitchfork, The Quietus, Resident Advisor and many more.

Spectacles à venir

  • 06/02/2017 @ Primavera Sound, Barcelona, ES ‐ Billets
  • 06/16/2017 @ Sonar Festival, Barcelona, ES ‐ Billets
  • 06/17/2017 @ IBOAT, Bordeaux, FR
facebook.com

Moon King

Moon King
×

Moon King

Daniel Benjamin, originaire de Toronto, et Maddy Wilde, sa collaboratrice/co-conspiratrice collaborent depuis quelques années sous le nom de Moon King.  Le groupe entremêlent des harmonies cotonneuses avec des guitares barbelées et des percussions électroniques. Leurs performances live saisissent une intensité nerveuse qui frise l’extatique.

Plusieurs chansons touchent le côté sombre de nos désirs inconscients, se délectant dans l’étreinte de la peur et de l’égo en nous invitant de s’effacer derrière la musique. Les deux premiers EP de Moon King, Obsession I et II, sont sortis sur One Big Silence, le label de Mike Haliechuk, guitariste de Fucked Up. Depuis, ils ont signé avec le label indépendant Last Gang pour leur premier LP ‘Secret Life’.  Leur présence sur la scène internationale comprend des tournées avec Doldrums (Airick, le frère de Daniel), Austra, Majical Cloudz, et (Mr) Twin Sister, entre autres.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • Aucun spectacle.
moon-king.bandcamp.com

Morthouse

Morthouse
×

Morthouse

Spectacles à venir

  • Aucun spectacle.

Partner

Partner
×

Partner

Partner is the « mature » effort of small town lesbians Josée Caron and Lucy Niles. Borne of their bizarre and fortuitous friendship, Partner boldly goes where few have even desired to go, moving effortlessly from topics like sex objects and gross secrets to more serious themes like intimacy, friendship, and existential unease.

Partner marries feminism and stadium rock riffage to produce a sound as queer as they are, and their arrival on the scene couldn’t be more timely: « Partner’s music is like what early 00s pop punk would be like if it was mixed with a reverence for classic rock era guitar solos. But unlike that generation’s insistence of straight white dude figureheads that traded a sense of humour for self-righteousness, Partner’s songs are funny as hell. »

After a freakishly productive year of writing, recording and touring, Partner are releasing a first single “Comfort Zone” to kick off 2017. Their enthusiastic and action-packed live set has led to them being named the « best new band in Canada » in the Globe and Mail, and although « Partner hasn’t even released an album yet, [watching] one of their sets, it’s clear right away that they’ve arrived fully formed. » Influenced by acts as varied as WeenWeezerNeil Young, and Sum 41, Partner promises to make you question everything you thought you knew about rock ‘n’ roll.    

They formed in Sackville NB in 2015 and relocated to Windsor ON in 2016.

 

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • 06/14/2017 @ Palais des Congrès, Mondial de la bière, Montréal QC
  • 06/15/2017 @ Saw Gallery, Ottawa Explosion, Ottawa ON
  • 06/23/2017 @ Pride Toronto, Toronto, ON
partnerband.tumblr.com

Solids

Solids
×

Solids

Si Solids joue fort (très fort), c’est parce que Louis Guillemette (batterie, voix) et Xavier Germain Poitras (guitare, voix) croient dur comme fer qu’un véritable concert rock est une expérience physique qui doit électriser le corps au complet, décupler les pulsions cardiaques et faire bouillir le sang dans les veines. Le duo a très bien compris, à l’instar des groupes des années 90 qui leur ont servi de professeurs, qu’une mélodie ne brille jamais autant que lorsqu’on la contraint à se frayer un chemin à travers de nombreuses couches de distorsion et de larsen. Son premier EP, Generic Dogs, unissait déjà en 2010 les amateurs de refrains cathartiques sous l’enseigne d’un rock intense. Le premier album complet, enregistré par Adrian Popovich(Duchess Says, We Are Wolves, The Dears, etc) au Mountain City Studio, Blame Confusion, compte parmi les parutions les plus attendues de l’automne.

Qu’ils montent sur une des scènes d’événements majeurs comme South by Southwest, le Festival Osheaga, POP Montreal et The Fest (à Gainesville, Floride) ou qu’ils s’entassent dans le sous-sol humide d’un bungalow décati, Xavier et Louis suent sang et sueur, parce qu’à leurs yeux, il n’y pas d’autre manière de faire de la musique. Solids, c’est une offrande pour tous ceux qui ne se sentent jamais autant en vie que lorsqu’on les submerge sous les décibels. Solids, ça fouette le plexus, ça prend au cœur et ça rince les oreilles. Solids pourrait tout aussi bien vous faire dresser le poil sur les bras que vous donner envie de caler en une seule gorgée votre canette de bière bon marché.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • 09/16/2017 @ Sandbanks Music Festival, ON
sssolidsss.com

Wake Island

Wake Island
×

Wake Island

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

Spectacles à venir

  • 06/13/2017 @ RITZ P.D.B , Montreal, QC w/ !!! (chk chk chk)
  • 06/23/2017 @ Pride Toronto, Toronto, ON
  • 07/20/2017 @ Slut Island Music Festival, Montreal, QC
wakeislandmusic.com

Whitney K

Whitney K
×

Whitney K

« Time is not a friend when trouble comes rolling in » sauf que cette fois-ci vous vous promenez à Vancouver avec Whitney K, tout devient intoxicant, à la seconde. Il veut gaspiller vos minutes – sentiment de confort – puis vous aider à trouver une illusion nouvelle parfois appelée romance.  Whitney K est Konnor Whitney, un musicien de Vancouver, qui a passé beaucoup de temps à Whitehorse, Montréal, Burnaby et Los Angeles. Complètement enregistré dans un « home studio » sur une machine 4 tracks surnommée « moth insurance », son dernier Album Goodnight à toutes les qualités d’un album intemporel , pouvant parfois rappeler la musique de Harry Nilsson (Goodnight), de John Cale / Velvet Underground (Swans, Sympathy) avec un penchant à la « One Foot In The Grave » de Beck.

Spectacles à venir

  • Aucun spectacle.
facebook.com

We Are Wolves

We Are Wolves
×

We Are Wolves

We Are Wolves… À la source de la déferlante art/dance/punk/électro du début des années 2000, ils sont les seuls à mordre encore, toujours en chasse.

Aujourd’hui, la bande a fait son chemin et n’a désormais plus rien à prouver. WRONG, nouvel album qui paraîtra chez la jeune étiquette montréalaise Fantôme Records, voit We Are Wolves remettre les compteurs à zéro, traquant d’autres proies sonores. Mais entre les débuts ravageurs à la Suicide jusqu’à ce cinquième effort plus pop, il y a eu de la sueur, du torride et du brutal, beaucoup de bruit et surtout pas mal de fun.

Flashback. Non Stop Je te Plie en Deux, carte de visite qui laisse tout le monde sur le cul, séduit la horde punk accro au blues poubelle de Fat Possum. La première offrande des WAW voit donc le jour en 2005 sur le mythique label américain. Le trio, formé du bassiste et chanteur Alexander Ortiz, du claviériste Vincent Levesque – tous deux alors étudiants en arts visuels – et du percussionniste Antonin Marquis, prend alors d’assaut l’Amérique du Nord et l’Europe. La meute tourne inlassablement, écumant autant les petites salles que les lofts d’artistes et les gros festivals internationaux tels que les Eurockéennes et Le rock dans tous ses états (France), le Dour Fest (Belgique), SXSW (Austin), le Virgin Festival (Toronto), le Great Escape (RU), CMJ (New York), Osheaga (Montréal) et le LA Weekly Detour Festival (L.A.). Partageant la scène avec des groupes comme And You Will Know Us By The Trail of Dead, The (International) Noise Conspiracy, The Gossip, Gorillaz, Muse, Indochine et Bloc Party, le groupe a su attirer l’attention de toute la presse rock, de Rolling Stone Magazine à Pitchfork en passant par Spin et pas mal tous les médias cool. Personne n’est resté indifférent à la mixture électro-punk des loups.

Retour en studio. Après le maxi Fight and Kiss, We Are Wolves récidive en 2007 avec Total Magique, se tournant vers l’étiquette montréalaise Dare To Care pour sortir ces nouveaux albums ainsi que le suivant, Invisible Violence paru en 2009. Même scénario, les WAW sont à nouveau plébiscités par la presse locale et internationale, ces disques récoltant de nombreux prix et éloges, consolidant la notoriété du trio sur la scène internationale. Le Canada, les États-Unis et l’Europe sont encore une fois visités.

2012, la meute se divise, Antonin Marquis est remplacé par l’ex Polipe Pierre-Luc Bégin. Les tournées terminées, le trio s’enferme en studio pour en ressortir avec La Mort Pop Club en février 2013, toujours sur Dare To Care. Disque plus torturé et angoissant que les précédents, teinté de post-punk sombre entrechoqué de minimalisme brutal, cette quatrième offrande suscite une fois de plus l’intérêt de la presse d’ici et d’ailleurs, remettant le groupe en piste pour une succession de concerts.

La rumeur courait que La Mort Pop Club soit le dernier disque de We Are Wolves. WRONG, qui sortira à l’automne 2016 sur l’énigmatique label montréalais Fantôme Records, prouve justement que tout cela était… faux.

WRONG, un seul mot, court, direct, visuellement frappant et qui laisse place à une certaine perplexité; avec ce premier album au titre tout en anglais, la formation affiche sans complexe un côté à la fois pop et dramatique qu’elle n’avait jusque là touché que du bout des doigts. Fort d’un parcours irréprochable s’étalant sur une quinzaine d’années, la bande assume plus que jamais ses choix et se moque bien des détracteurs. WRONG est un disque foncièrement positif qui voit les We Are Wolves arpenter de nouveaux terrains de chasse, révélant un groupe mature en pleine possession de ses moyens.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • 06/02/2017 @ Café O Soleil, Métabetchouan, QC
  • 06/03/2017 @ Bistro de l'Anse, Anse St-Jean, QC
  • 06/17/2017 @ Limoilou en Vrac, Limoilou, QC
wearewolves.net

Jimmy Hunt

Jimmy Hunt
×

Jimmy Hunt

Homme au nom magnifique, bluesman autant que subterranean, Jimmy Hunt habite les nuits montréalaises dès 2000, rôdant seul, habillé de sa guitare, sa batterie-valise et son harmonica. Il se fait connaître avec Chocolat, groupe dont il est la tête pensante. Après un premier EP salué à l’unanimité par la critique, le groupe signe avec la maison de disque Grosse Boîte et revient au printemps 2008 avec Piano élégant. Encensé, l’album est mis en nomination au Gala de l’ADISQ dans la catégorie Album de l’année —

Alternatif puis remporte les honneurs au GAMIQ dans la catégorie Album rock de l’année.

À l’automne de la même année, Jimmy Hunt harmonise sa voir à celle de Cœur de pirate le temps d’une chanson, Pour un infidèle. Le duo enchante et s’en suit une série de concerts en solo aux côtés de la blonde prodige. Puis, de longs mois durant, l’écriture et la composition monopolisent les jours et les nuits du « rockeur » devenu chanteur. En octobre 2010 paraît son premier album solo éponyme.

Douce, coulante, sucrée autant qu’amère et chaude, la nouvelle mixture, toujours liée par cette voix suave et nonchalante, plaît autant au public qu’aux critiques. Parmi les Révélations Radio-Canada 2011-2012, Jimmy Hunt est sur toutes les lèvres et sera sur toutes les scènes — aux Nocturnes du Musée d’art contemporain de Montréal, aux FrancoFolies de Montréal, au Festival d’été de Québec, aux Francofolies de Spa, au FME, à M pour Montréal, au Festival du voyageur de Winnipeg.

Alors que vient de paraître en vinyle l’inédite Vie normale, l’auteur-compositeur- interprète se voit doublement nommé au Gala de l’ADISQ, dans les catégories Album de l’année — Folk contemporain et Révélation de l’année, puis couvert de « cochons dorés » au GAMIQ, où il s’illustre dans les catégories Auteur-compositeur de l’année, Album Chanson de l’année et Vidéoclip de l’année— tirelire plaquée qu’il partage avec le réalisateur de Motocross, Yan Giroux.

Jimmy Hunt nous revient à l’automne 2013 avec Maladie d’amour sur lequel se retrouve le côté folk qui a fait la grâce du premier album, mais qui oppose aussi des envolées électro touffues à des textes minimalistes. Ces explorations sonores sont aussi le fruit de la collaboration avec le claviériste et programmeur de choses électroniques Christophe Lamarche-Ledoux (Organ Mood) et le multi-instrumentiste Emmanuel Éthier (Passwords). Le premier a assuré la prise de son et les arrangements de certaines pièces, le deuxième la réalisation et tous deux ont joué sur l’album.

2014 a été une année faste pour Jimmy Hunt et sa Maladie d’amour. Hautement récompensé (Choix de la Critique et Album alternatif de l’année – ADISQ 2014, Album folk de l’année – GAMIQ 2014, Auteur-compositeur de l’année – GAMIQ 2014 et Meilleur album francophone au Juno Awards 2015) et fortement remarqué dans plusieurs festivals (Montréal en lumière, Francofolies de Montréal, Festival d’été de Québec, Canadian Music Week, Toronto, Festival de musique émergente, Rouyn-Noranda), Jimmy Hunt consolide sa notoriété et son style.

Il s’impose parmi les visages marquants de la nouvelle génération. Et tandis que ses chansons peuplent les ondes et que ses mots s’accrochent aux tympans de toute la province, l’auteur-compositeur-interprète nourrit des envies d’ailleurs.

Agent – Michaël Bardier

Spectacles à venir

  • Aucun spectacle.
jimmyhunt.ca

Organ Mood

Organ Mood
×

Organ Mood

Organ Mood est un collectif d’artistes visuels et sonores de Montréal, ses membres sont Christophe Lamarche et Mathieu Jacques. Depuis 2008, nous essayons de transformer la notion d’auditoire, en favorisant une relation plus impliquante avec notre public. Nos outils sont les synthétiseurs analogiques, les rétroprojecteurs, et des instruments de notre cru que nous partageons avec l’auditoire, tous reliés électroniquement.

Nous avons tourné au Québec, avec des artistes pop. Nous avons performé dans différents festivals à Montréal, tels que le MEG et les Escales improbables. Nous avons occupé l’Atrium du Musée d’art Contemporain de Montréal que nous avons changé en un espace psychédélique. Nous avons performé dans une église à Saint-Jean-Port-Joli. Nous avons transformé la cour du centre d’artistes l’Écart de Rouyn-Noranda en mini rave improvisé. Nous avons partagé la scène du très rococo Teatro Fru Fru à Mexico.

Nos performances sont un rituel durant lequel le public peut se joindre à nous, pour découvrir en lui l’énergie pour poursuivre de grands projets.

Spectacles à venir

  • Aucun spectacle.
organmood.net

PyPy

PyPy
×

PyPy

Préparez-vous à l’assaut punk psychédélique des cinglés qui ont créé CPC Gangbangs/Les Sexareenos/Red Mass et Duchess Says. Amalgame des plus féroces groupes montréalais, PYPY nous présente son premier disque PAGAN DAY. Le wah-wah sinistre, les couches de distorsion et les cris déchaînés d’Annie-C en font un disque volatile et dangereux. Des airs discos influencés pas la scène No-wave new yorkaise et l’étiquette 99 Records (ESG/ Liquid Liquid) se mêlent à du pop trash rivalisant la nouvelle vague de garage de San Francisco (The Oh Sees/ Fresh n Onlys). Parfait lors d’une soirée « heavy » en boîte de nuit et aussi pour s’éclater seul chez soi ou entre amis. Black Gladiator/Slovenly est fier de présenter l’un des meilleurs enregistrements à la fois pop, punk et danse qui leur soient tombés entre les mains.

Spectacles à venir

  • Aucun spectacle.